Lottie London Collection de beauté The Vampire Diaries

En tant qu’éditeurs , nous sélectionnons et écrivons indépendamment des choses que nous aimons et pensons que vous aimerez aussi. Si vous achetez un produit que nous avons recommandé, nous pouvons recevoir une commission d’affiliation, qui à son tour soutient notre travail.

Les fans de « The Vampire Diaries » se préparent à crier. Lottie London propose le cadeau ultime d’Halloween : une autre édition de la collection de maquillage « The Vampire Diaries » Love Sucks. Cela fait plus de cinq ans depuis la diffusion du dernier épisode de la série dramatique surnaturelle pour adolescents, et nous avons tous perpétuellement soif d’un petit morceau de Mystic Falls, surtout quand saison effrayante roule. Disponible à la vente à partir du lundi 12 septembre, vous devrez enterrer votre trousse de maquillage dans une caisse de verveine pour garder vos amis hors de portée de cette ligne en édition limitée.

Au lieu de nous fournir du faux sang et des crocs comiques, la collection « TVD » de Lottie London est votre ticket pour paraître aussi sexy et mystérieuse que Katherine Pierce. Préparez-vous également à habiller votre sorcière Bennett, car certains produits contiennent des éléments surnaturels qui changent de couleur. Composée de fards à paupières, de fards à joues, de teintes pour les lèvres, d’eye-liners et bien plus encore, cette collection nostalgique vous accompagnera tout au long d’Halloween et au-delà – ou elle s’intégrera parfaitement sous votre sanctuaire des frères Salvatore. C’est à vous!

Tout jusqu’aux noms de nuances est inspiré des personnages de la série, avec des clins d’œil intelligents au triangle amoureux épique d’Elena Gilbert avec Stefan et Damon Salvatore, cette magnifique peau brillante que tous les vampires semblent avoir et, bien sûr, le goûter surnaturel de choix : le sang. Prêt à mordre à pleines dents dans chaque article ? Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas à nous obliger à divulguer les détails. Continuez de lire pour en savoir davantage.

Reportage supplémentaire d’Ariel Baker